Accueil >  Gamme  >  Aujourd'hui  > 

Dacia Spring 2021

En 2021, Dacia se lance dans l’électrique avec sa Spring. Grâce à sa petite citadine 100 % électrique, la marque roumaine vient une nouvelle fois révolutionner le marché de l’automobile en proposant son modèle à un tarif plus qu’accessible.
Dacia Spring 2021
Par le 19/04/2021

La révolution vient de chez Dacia. 15 ans après l’apparition de la Logan, qui a permis de démocratiser le marché du véhicule neuf, le constructeur roumain se lance désormais à l’assaut de l’électrique avec sa Spring. Basée sur la plateforme CMF-A, la petite citadine adopte un look moderne et accrocheur, à l’instar de la Nouvelle Sandero.

Devant l’émergence des nouvelles normes environnementales et l’arrivée de nombreux modèles électriques chaque année, Dacia a décidé de venir jouer les fauteurs de troubles en proposant son véhicule à un tarif exceptionnel. En faisant cela, la marque roumaine pourrait en faire bénéficier tous les usagers, qui pourraient voir les prix des futurs véhicules électriques baisser afin de rester compétitif face à cette nouveauté 2021 qui fait déjà énormément parler.

Dacia fait du Dacia avec sa Spring

Déjà près de 10 000 commandes pour le véhicule électrique le moins cher du marché

Chez Dacia, l’idée est de proposer un véhicule simple, sans grande extravagance mais avec tous les équipements minimums nécessaires. Avec cette Spring, on retrouve bien l’esprit Dacia et malheureusement l’esprit « low-cost » qu’on avait vraiment perdu avec l’arrivée de la troisième génération de la Dacia Sandero. Toutefois, son style est au goût du jour, moderne, notamment avec cette signature lumineuse à LED. Dacia est donc réellement monté en gamme depuis quelques mois, pour le plus grand bonheur de sa clientèle.

En matière de gabarit, la Spring affiche 3,73 m de longueur, 1,62 m de largeur et 1,52 m de hauteur pour un empattement de 2,42 m. La citadine offre ainsi un espace à bord important comme le montre également le volume du coffre et ses 290 litres. Ce dernier peut même grimper jusqu’à 620 litres une fois la banquette arrière abattue.

L’intégration de la nouvelle signature lumineuse à LED allège la ligne du véhicule et son capot légèrement sculpté donne un certain caractère à la voiture. Quoi qu’il en soit, cette Spring n’est pas si nouvelle qu’elle le prétend. En réalité, elle est née sous le nom de Renault City K-ZE il y a déjà plus de 6 ans. Ce véhicule, lui aussi 100 % électrique, n’est commercialisé que sur le marché Chinois. Dacia s’est donc appuyé sur son allié Renault pour bâtir sa révolution.

Un intérieur simple et minimaliste

À l'intérieur, Dacia offre l'essentiel

À l’intérieur, pas de grands gadgets si ce n’est l’apparition de l’écran tactile de 7’ en position central. Là aussi, Dacia fait du Dacia comme l’atteste les plastiques durs sur le tableau de bord et le montant des portes. Toutefois, on peut noter la volonté de rajouter une touche de subtilité avec ces petites bandes bleues sur le côté des portes. Cette Spring dispose de tous les équipements minimums nécessaires comme la climatisation, manuelle toutefois, l’allumage des feux de jour automatiques ou encore le système Apple CarPlay et Android Auto.

Cette Spring n’est cependant pas forcement pratique pour tous les types de gabarit. En effet, il n’y a pas de volant réglable et le siège conducteur ne se règle pas en hauteur également. À l’arrière, l’habitabilité pour une personne de plus de 1,80 m est très limitée.

Dacia va donc à l’essentiel pour ce qui est de l’intérieur de son véhicule mais propose tout de même les vitres avant et arrière électriques, un système Media Nav avec son écran tactile 7’ et la connectivité avec les smartphones grâce à l’application « My Dacia ».

Motorisation, batterie et autonomie de la Dacia Spring

La Spring développe une puissance de 44 ch

Côté puissance, la Dacia ne dispose seulement que de 33 kW, soit 44 chevaux. À titre de comparaison, c’est près de trois fois moins qu’une Renault ZOÉ de 110 chevaux. La citadine délivre 125 Nm de couple ce qui lui permet d’avoir une bonne relance entre 0 et 60 km/h. Toutefois, cette puissance est limitée à 23 kW ce qui limite la vitesse de pointe à 125 km/h.

Un détail pas vraiment important pour ce type de véhicule mais qui permet de comprendre la puissance de la citadine, la Spring réalise le 0 à 100 km/h en près de 20 secondes. Évidemment, cette dernière n’est proposée qu’en 100 % électrique.

Au niveau de la batterie, elle offre une capacité de 27,4 kWh, ce qui permet d’atteindre les 230 km en cycle WLTP et jusqu’à 305 km en mode urbain. La légèreté de la batterie (seulement 186 kg) permet à la Spring d’avoir un poids inférieur à une tonne, ce qui est rare sur le marché de l’automobile électrique. Pour comparer, une Renault Zoé pèse plus d’une tonne et demie en raison du poids de ses batteries. En matière de consommation, la Spring se situe autour des 14 kWh pour 100 km en zone péri-urbaine et peut descendre sous les 10 kWh pour 100 km en ville.

Recharger sa Spring

Il faut un peu moins de 5 h à la Spring pour se recharger sur une borne adaptée à son chargeur de 6,6 kW

Comme pour beaucoup de modèles électriques, la trappe pour la recharge de la Spring se trouve à l’avant, sur la calandre du véhicule. La puissance de la charge est limitée à 6,6 kW et Dacia intègre un connecteur type 2, de série. Cela permet à la Spring de se recharger en un peu moins de 5 h, si la borne de recharge est adaptée, car dans le cas contraire, il vous faudra patienter près de 14 h pour recharger votre véhicule sur une prise domestique.

Toutefois, Dacia a pensé au chargeur dit « rapide ». En option, ce dernier se chiffre à 600 € et limite cette fois la puissance à 30 kW, ce qui permet à la citadine de récupérer 80 % d’énergie en moins d’une heure.

Les tarifs et versions de la citadine roumaine

La Spring est accessible à partir de 12 400 euros, bonus déduit

Les pré-commandes sont ouvertes depuis le 20 mars dernier et près de 10 000 Spring ont déjà été commandées. La citadine sera livrée chez ses premiers clients, en France et en Europe, à partir de l’automne prochain.

Au niveau des finitions, la Spring se démarque avec trois degrés. Deux pour les particuliers, à savoir la finition Confort et Confort Plus et une autre baptisée Business pour les professionnels. La Spring Confort débute à 16 990 euros et retombe à 12 403 euros après déduction du bonus écologique. Pour la Spring Confort Plus, elle atteint les 18 490 euros et descend à 13 498 euros avec le bonus écologique. Il est même possible de faire passer le prix de sa Spring sous la barre des 10 000 euros grâce aux nombreuses aides disponibles à l’achat d’un véhicule électrique. Le constructeur roumain propose également une offre LLD (Location Longue Durée) disponible à partir de 89 euros par mois, sur un contrat de 4 ans et 40 000 km.

Pour ce qui est de la version Business, destinée aux professionnels, elle est au tarif de 12 264 euros, bonus déduit. En 2022, Dacia proposera aussi une version appelée Cargo. La Spring se transformera en vraie utilitaire et proposera deux places à bord pour un espace de chargement assez conséquent.

En attendant, la petite citadine 100 % de Dacia a déjà fait son trou sur le marché de l’électrique, comme le confirme le nombre de pré-commandes en l’espace de quelques jours seulement.

Actu, fiches techniques, tarifs, moteurs, caractéristiques.
Une nouvelle ère débute pour Dacia

Venez également en parler sur notre Forum Une nouvelle ère débute pour Dacia


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1622-1624-10660-planetedacia-y-c-pid-amp0-device-1713433030