Accueil >  Gamme  >  Concept/Show Cars  > 

DACIA SPRING ELECTRIC CONCEPT (2020)

La première Dacia 100% électrique se place sur la rampe de lancement avec la présentation aujourd’hui du show-car Dacia Spring Electric qui préfigure le futur modèle de série prévu être commercialisé en Europe en 2021.
DACIA SPRING ELECTRIC CONCEPT (2020)
Par le 03/03/2020

La future Dacia électrique a comme des airs de déjà vue. Normal, puisque comme prévu, et bien que Renault avait annoncé il y a quelques mois ne plus faire de rebadging, cette Dacia Spring Electric n’est autre qu’une Renault K-ZE vendue en Chine notamment, elle même basée sur la petite Kwid commercialisée en Inde et au Brésil.

La Spring Electric est donc une sorte de mix entre une citadine et un petit SUV urbain qui permet de transporter 4 personnes dans un silence quasiment absolu. Pour autant, il s’agit encore pour le moment d’un concept, ou plutôt d’un Show-car comme en témoigne sa carrosserie pastel grise (qui n’est pas sans rappeler le concept original Kwid dévoilé en 2014)   agrémentée d’inserts en orange fluo afin de le remarquer, qui se retrouve sur bon nombre d'éléments comme les arches de roue, les barres de toit, les baguettes de porte, les poignées, les coques de rétroviseurs, la calandre,etc.

Spring Electric

Badgé du logo Dacia, le concept Spring Electric reprend donc les principales caractéristiques de la K-ZE, physiques bien sûr, mais aussi semble t-il, techniques même si le groupe n’a pas communiqué à ce sujet.

Une petite batterie de 27 kW pour un poids limité

En Chine,le modèle de série est annoncé à moins de 1 tonne. Si ce dernier devrait augmenter du fait de l’ajout d’équipements supplémentaires rendus obligatoire par les obligations légales en Europe, le futur modèle de série devrait tout de même rester sous la barre des 1,1 tonnes. 

Bien qu’il semble vraiment trop limité, si Dacia parvient à limiter la prise de poids, on pourrait potentiellement retrouver sous le capot le même moteur qu’en Chine (puissance de 45 ch. pour un couple de 125 Nm.), en version légèrement plus puissant peut-être afin d’atteindre les 60 ch. à moins que Renault préfère fournir le R75 produit en France à Cléon de l’ancienne Zoé ou encore le moteur de 82 ch. de la future Twingo ZE.

Dacia annonce officiellement viser une autonomie d’environ 200 km en cycle WLTP ce qui s’avère largement suffisant pour un usage urbain. Pour cela, comme en Chine, elle devrait embarquer une batterie utilisant la technologie Lithium-ion comme la majorité des voitures électriques, d’une capacité de 27 kWh. 

Le modèle électrique le plus accessible du marché

Si tel est bien le cas, cette nouvelle Dacia proposerait une autonomie supérieure à la future Twingo ZE qui se contentera de moins de 180 km (et plus probablement 160 km), mais restera en deçà du trio Citigo / Mii / e-Up qui revendique une autonomie autour de 260 km pour un tarif débutant à 21 600 €. 

2020 Dacia Spring Electric

Dacia ayant déjà annoncé qu’elle deviendra la voiture électrique la moins chère du marché, elle devra se positionner en deçà des 20 000 € hors aides, sachant qu’en Chine, Renault a annoncé un tarif autour des 7 890 € (bonus chinois déduit). Si le bonus de 6 000 € (sachant qu’il est limité à 30% du prix total) est conservé en France, on peut donc espérer une prix de vente final autour des 12 / 13 000 €, batteries incluses et moins de 10 000 € si le dispositif de location des batteries est repris chez Dacia.

Pour cela, il faudra cependant attendre, plutôt longtemps puisque sa commercialisation n’est prévue que pour 2021.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.