Accueil >  Gamme  >  Gamme  > 

Citroën veut concurrencer Dacia avec sa ë-C3

Citroën a sorti sa citadine 100 % électrique, la ë-C3. Une voiture zéro émission qui a un objectif bien précis, être très avantageuse en terme de prix. Vous l’aurez compris, le but est de concurrencer Dacia sur un marché où la marque est leader.
Citroën veut concurrencer Dacia avec sa ë-C3
Par le 18/10/2023

Citroën a enfin sorti sa ë-C3 ce mardi 17 octobre. Stellantis a décidé de faire de Citroën une marque low cost, un peu comme ce que fait Renault avec Dacia, c’est en tout cas l’objectif avec cette nouvelle petite citadine 100 % électrique. Un véhicule qui doit sans aucun doute venir concurrencer les modèles de la marque roumaine. À titre d’exemple, sur le même segment, la Dacia Spring coûte 20 800 euros et la ë-C3 23 300 euros. Le bonus écologique n’est même pas compté dans le prix, sachant que le véhicule de Dacia n’en profitera plus en 2024.

Les arguments de la ë-C3

On ne va pas se le cacher, la Spring propose le strict minimum, ce n’est pas forcément une mauvaise chose vu que le prix est très bas. La ë-C3, bien que plus chère, a des arguments qui peuvent jouer en sa faveur. Il a d’abord sa batterie de 44 kWh qui lui permet d’avoir une autonomie de 320 km. La recharge rapide du modèle est de 100 kW, il passe de 20 à 80 % en 26 minutes d’après la marque. En courant alternatif standard, la recharge dure 4 heures et 10 minutes avec une puissance de 7 kW ou 2 heures et 50 minutes avec 11 kW. Pour ce qui est de la puissance du moteur électrique, elle est de 83 kW pour 113 chevaux.

La ë-C3La ë-C3 a pour objectif de concurrencer Dacia

Des prix défiants toute concurrence

La nouvelle ë-C3 sera disponible en Europe avec seulement deux versions possibles, la You et la Max. Citroën compte aussi commercialiser une version de ce modèle avec un peu moins d’autonomie en 2025, elle ne coûtera que 19 990 euros.


Version Desktop - 1622-1624-11711-planetedacia-y-c-pid-amp0-device-624035191