Accueil >  Histoire  >  Anciens Modèles  > 

Les Dacia oubliées: 2000, 500 Lastun

Quelques modèles très peu connus seront produits sous la marque Dacia pendant trois décennies. Certains ne seront même jamais vendus au public, comme la 2000, ou d'autres seront commercialisés mais sans être réellement de vraies Dacia.
Les Dacia oubliées: 2000, 500 Lastun
Par le 16/04/2009

Dacia 2000, la R20 de la police secrète

Suite à l'accord entre Renault et Dacia, si la Dacia 1100 n'est autre qu'une R8 produite à quelques milliers d'exemplaires, la 1310 une R12, et la D6 une Estafette, ce ne sont pas là les seules Renault qui arboreront le logo Dacia au cours du siècle dernier.

Dans les années 80, la Dacia 2000, une R20 fabriquée de nouveau sous licence malgré le désaccord entre les deux constructeurs dans les années 70, sera produite exclusivement pour la "nomenklatura" (la police secrète locale) ainsi que les membres du gouvernement.

Dacia 2000

Elle tiendra son nom, comme les autres Dacia d'ailleurs, de la cylindrée de sa motorisation, un 2.0l d'origine Renault bien sur. De part sa vocation auprès de la police secrète au service du dictateur, ce ne sera pas vraiment un porte drapeau de la marque.

Toutes les Dacia 2000 arboreront une teinte noire ou bleue.

L'échec de la 500 Lastun

Dans les années 80, alors que la crise du pétrole est dans toutes les tetes, le Ministère de l'Industrie et des Constructions de Voitures reçoit l'ordre de la part du président et dictateur Ceausescu de proposer une petite auto économique pour le trafic urbain, ayant les caractéristiques suivantes : capacité 2+2 personnes (des familles composées de 2 adultes et 2 enfants), vitesse maximum de 70 Km/h, consommation de 3 l / 100 km,  et le prix devra être inférieur à la moins chère des Dacia.


Dacia 500 Lastun

Totalement conçue en Roumanie contrairement à toutes les Dacia, le choix d'une carrosserie en fibre de verre est fait qui permet d'éviter les problèmes de corrosion et qui simplifie la production. Pour le moteur, les décideurs optent pour un petit bi cylindre de 500 cm3 refroidi par air et développant 23 ch. Le cahier des charges sera respecté puisque la vitesse max dépassera les 100 km/h grâce à son poids plume de moins de 600 kg tandis que l'objectif d'une consommation inférieure à 3 l / 100 km sera également atteint sur le papier.

Bien que badgée, ou plutôt rebadgée par Dacia, la 500 n'en est en réalité pas vraiment une, car elle ne sort ni des bureaux d'étude de Dacia, ni des chaînes de production de l'usine de Pitesti, mais à Timisoara dans l'ouest de la Roumanie, au sein de l'usine d'une entreprise locale.

Interieur Dacia 500 Latsun

Le premier prototype est réalisé en 1982, mais la commercialisation ne commence qu'à la fin de la décennie en 1989. Elle sera malgré tout un échec cuisant: la qualité très insuffisante et une conception pas du tout adaptée pour une famille moyenne roumaine rendront la vie dure à cette 500 malgré son prix défiant toute concurrence, même celle de Dacia.

Cette fausse Dacia ne restera jamais dans les mémoire roumaines avec un peu plus de 6 500 unités commercialisées. Début 1991, la production est stoppée, tandis que l'usine qui la produisait sera fermée.

Crédits photos: inconnu

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1628-1641-5409-planetedacia-amp0-device-1654700611