Accueil >  Histoire  >  Anciens Modèles  > 

1310, Pick Up, Break

S'il est un modèle qui symbolise à lui tout seul la marque Roumaine, c'est bien celle là. C'est en effet avec ce seul modèle que Dacia va survivre pendant des années, malgré un immobilisme technologique presque total.
1310, Pick Up, Break
Par le 14/03/2009

Peu après l'accord signé entre Renault et Dacia prévoyant la production de modèles Renault sous licence pendant huit ans et la sortie de la Dacia 1100 le 3 août 1968, la 1300 est mise en chantier.

La R12 roumaine est présentée en même temps que sa cousine, en 1969, l'une au Salon de Paris, et l'autre à Bucarest.
En 1970, la 1300 est déclinée en deux versions pour le grand public : la 1300 standard, et la 1300 Super. Une version spéciale plus sportive, la 1301, destinée aux membres du gouvernement, est également produite.


Dacia 1310


En 1973, la première variante de la 1300, la version Break, arrive sur le marché. Au cours de sa carrière, elle sera d'ailleurs motorisée par un moteur 1.6 turbo Diesel de 70ch d'origine VW.


Dacia 1310 Break


En 1978, après l'échec des négociations concernant une nouvelle licence pour produire la R18 en Roumanie, Dacia décide de reprendre la production de la 1300 à son compte, et se détache ainsi de Renault.

Seulement, Dacia n'a ni la technologie, ni les moyens de la régie Renault...

De sorte, la R12 roumaine se montrera endurante, et restera pendant 35 ans au catalogue jusqu'en 2004, date à laquelle, Renault, après le rachat du constructeur, décide d'arrêter le mythe après presque deux millions d'exemplaires vendus. Mieux, la version Pick Up ne sera stoppée que le 8 décembre 2006 après 31 8969 exemplaires écoulés.

Même si pendant toutes ces années, elle est restée une simple R12, les ingénieurs de Dacia ont tout de même réussis à tirer tout ce qui était possible, en la déclinant en de nombreuses variantes, allant du coupé, au break (1973), en passant par le pick-up (1975), les versions Sport, une version 5 portes avec hayon, etc...

Une véritable stratégie de plate-forme commune, contrainte et forcée certes, mais qui allait se révéler être la source d'importantes économies d'échelle dans le monde automobile bien des années plus tard.

Afin de "camoufler" son âge, de multiples petites évolutions et restylings vont apparaitre au fil des années. Sa vétusté de plus en plus pénalisante au fil des années sera cependant compensée par un prix très attractif de 3200 euros, qui était très inférieur à toutes ses concurrentes. La vraie voiture du peuple !

1979, premier restyling pour la Dacia 1310


1310, Pick Up, Break 0


Le premier de ces restylings sera présenté à Eren en 1979. Le nouveau modèle bénéficie d’une nouvelle calandre composée de 4 phares, de feux arrières redessinés, d’une nouvelle planche de bord et de six niveaux de finitions dont certains rappellent étrangement ceux de Renault puisque les dénominations TL et TX sont reprises.

1983, second restyling


1310, Pick Up, Break 1


Le second restyling intervient en 1983. Là encore, la face avant est rajeunie. Plus dynamique et élégante, toute la calandre est désormais noire.

De nouvelles motorisations apparaissent: un 1185 cm3 de 48 ch pour la Dacia 1210, et un 1397 cm3 et 63 ch pour la 1410. Bien entendu, la 1310 et son moteur de 1289 cm3 de 54 ch. reste au catalogue. Une boîte à 5 vitesses s'invite également dans la gamme.

1988, la Dacia 1310 se décline en version 5 portes

 

Dacia 1325

 

La 1320 arrive ainsi sur le marché local qui pourtant, a une nette préférence pour les berlines à coffre, à la fin des années 90. En connaissance de cause, sa carrière s'annonce discrète.
Qu'importe, en 1991, Dacia lui offre un restyling touchant principalement la partie arrière avec de nouveaux feux, puis la calandre, et les poignées de portes.

 

La 1320 devient ainsi la 1325 Liberta. Au final, seulement 8 000 exemplaires trouveront preneurs. Pour une carrière discrète, c'est réussi !

Malgré son âge, Dacia tente de moderniser encore sa 1310


1310, Pick Up, Break 2

1310, Pick Up, Break 3


Parallèlement à la 1320/1325, la 1310 et ses dérivées connaissent un nouveau lifting, qui ne concerne encore une fois pratiquement que la partie avant. Mais il devient très difficile de cacher l'âge de la voiture...

1999, dernier restyling

Alors que Renault vient tout juste d'entrer dans le capital de la marque roumaine, dix ans après le dernier lifting en date, la 1310 voit venir un ultime restyling, en 1999.


Dacia 13100 en 1999


Ces dernières retouches, les plus réussies d'ailleurs, lui confèrent presque un aspect moderne et redonne à la 1310 un sursit qui durera 5 ans.
La ligne générale, même si elle reste celle d'une R12, parait plus allégée, avec une proue redessinée, de nouvelles poignées de portes, une planche de bord moderne pour... les années 90, et l’arrivée en bonus, du moteur 1557 cm3 de 72 ch !

 

 

Intérieur Dacia 1310 de 1999-2000


Des versions utilitaires et Pick Up...

Dès 1975, Dacia propose une version utilitaire Pick Up avec la 1302, qui hérite de tous les éléments de la 1310, hormis la suspension arrière qui est spécifique du fait de la plate-forme arrière mise en place.

En 1983, une version 4x2 est produite sous la dénomination 1304.
Des versions "double" et "simple cabine" seront également proposées sous le nom de 1307 et 1305 mais aussi King Cab (2 portes / grande cabine), 4x4,...

Dacia 1300 Pick Up


Tout comme la 1310 dont elle hérite, les versions utilitaires reprennent toutes les nouveautés apportées au fil des années.

En 1990, la Dacia Jumbo, une dérivée du pick-up est présentée. Il s'agit là d'un Kangoo VP "made in Dacia".

La dernière grosse évolution des versions utilitaires arrive en 2002 puisque Renault décide d'y intégrer des moteurs Diesel. Ainsi, le bon vieux 1.9D F8Q peut désormais les équiper, et ce, en version traction, propulsion, 4x4 , simple ou double cabine,... le tout pour moins de 6500 euros.

En 2006, et suite à l'arrivée de la Logan Pick Up, la dernière représentante de la 1310 disparait du catalogue.

 

 

1310, Pick Up, Break 4

... et des versions Sport !

En partant de la base de la 1310, Dacia a proposé deux coupés, et quelques versions sportives.

Le premier, était proche d'un prototype nommé Brassovia, qui avait été étudié sur la base de la R17. Le second, dérivé de la 1410 est commercialisé dans les années 90, avec un empattement plus court que la berline. Ainsi naitra la 1410 Sport Turbo, la Liberta Rallye,...

 

 

1310, Pick Up, Break 5

 

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1628-1641-5405-planetedacia-amp0-device-541050088