Accueil >  Sport  >  Divers  > 

Le retour de la rumeur Dacia en F1

Le retour de la rumeur Dacia en F1
Cela faisait longtemps, qu’un « grand » média français n’avait pas relancé la rumeur d’une arrivée de Dacia en Formule 1 histoire de faire du « buzz » gratuit. Trop longtemps certainement, puisque certains n’ont pu se tenir…
Par le 09/04/2014

Ce n’est pas nouveau, la rumeur avait déjà circulé il y a quelques mois. Pourtant de toutes les rumeurs que l’on prête à Dacia, celle-ci est bien la plus saugrenue…

Un projet d'équipe roumaine en F1

Tout à commencé par l’idée d’un projet roumain en F1, dirigée par Kolles. En lâchant le nom de Dacia, ce projet avait toutes les chances de faire parler de lui.

Pourtant, les chances (ou malchances ?) sont nulle de voir une telle chose se réaliser à moins que le marketing de Renault ne tombe sur la tête. Rappelons donc à ces médias pourquoi le 1er avril ne peut pas se répéter « ad vitam aeternam », et pourquoi ce n’est pas crédible.

Dacia Pikes Peak
Dacia avait engagé un Duster dans la célèbre course de Pikes Peak en 2011

D’une part, la F1 coûte très cher et reste très « bling bling ». L’image de Dacia est en totale opposition avec ce monde là puisque la marque se veut au contraire pragmatique. Par le passé, Dacia s’est engagé dans certaines compétitions automobiles dont le lien avec les modèles de série est clair, comme le Trophée Andros dès 2010/2011, le Rallye Aïcha des Gazelles en 2011, etc.

Ces compétitions sont très ciblées, demandent assez peu d’engagement comparativement à la F1, et restent peu onéreuses comparé à la catégorie reine du sport automobile.

Un canal de communication mondial, ce que n'est pas Dacia

D’autre part, la F1 est un vecteur d’image mondial. Hors, Dacia est très peu présente dans le monde, même si ses modèles sont vendus aux quatre coins de la planète. Hormis en Europe et au Maghreb, peu de monde connaît Dacia, Renault préférant utiliser sa propre marque pour vendre les modèles roumains, comme en Asie (notamment en Inde), en Russie, en Amérique du Sud (Brésil, Argentine,…), etc...

Quel serait donc l’intérêt de Dacia dans cette histoire, si ce n’est peut-être de faire plaisir à la Roumanie ? « Plaisir » et « affaires » ne font que très rarement bon ménage…

Devenir un simple sponsor ou mieux, rebadger un moteur existant ?

Reste une possibilité, celle de devenir sponsor. Mais au sein de quelle équipe ? Chez une équipe qui serait rachetée par Renault comme Lotus, ou au sein d'une petite équipe du plateau qui pourrait ainsi voir son moteur être rebadgé par Dacia ? On pense par exemple à Torro Rosso qui est actuellement motorisée, tout comme Red Bull par Renault. Là aussi, bien que plus crédible, cette hypothèse semble tout de même assez improbable.

Tout porte donc à croire qu'il s'agit surtout d'une idée lancée pour faire vendre du papier et pour faire parler. Voire même les deux. N'attachons donc plus d'importance à cette rumeur que l'on peut donc classer dans le rang des loufoques. Fin de l'histoire.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1623-1674-9111-planetedacia-y-c-pid-amp0-device-1706492173