Accueil >  Sport  >  Divers  > 

Dacia: une marque qui étonne dans les sports mécaniques

En 2025, Dacia s’est engagée dans le championnat W2RC et dans la célèbre épreuve du Dakar. Mais avant cela, la marque s’était déjà faite remarquer dans des courses ou championnats assez inattendus.
Dacia: une marque qui étonne dans les sports mécaniques
Par le 01/02/2024

Depuis son retour parmi les marques automobiles dignes de ce nom, Dacia a toujours bousculé les codes, et fait des choix étonnants, souvent à l’encontre du marché, mais au final souvent justifiés.

Dans le sport automobile, on a souvent par le passé prêté à Dacia une arrivée en Formule 1. Une marque low-cost dans la catégorie reine du sport automobile aurait été réellement incongrue, pour ne pas dire saugrenue, et surtout, totalement impossible. Mais sans aller jusque là, Dacia s'est pourtant illustrée dans d'autres épreuves.

Une Dacia dans la célèbre épreuve du Pikes Peak aux Etats-Unis

Parmi les choix étonnants, on se souvient notamment de son engagement dans la célèbre épreuve du Pikes Peak en 2011 avec son Duster “No limit” équipé de son aileron arrière géant. Un choix étonnant quand on sait que Dacia est totalement inconnue en Amérique, et encore plus aux États-Unis.

Dacia Duster Pikes Peak
Le Duster “No limit”

Un engagement unique (et sans lendemain), sans grosse ambition marketing, qui est pour le moins étonnant. Mais le pire dans tout ça, c’est que ce Duster a réalisé un exploit en réalisant un temps de 10’17’’’ grâce à Jean-Philippe Dayraut, qui classe ainsi ce Duster à la 3ème place.

Trophée Andros avec le Duster Glace et Lodgy Glace

Dacia Lodgy Glace en 2012
Le Dacia Lodgy Glace en 2012

Pendant de nombreuses années, en plus l'engagement de la marque dans le Rallye AÏcha des Gazelles depuis 2010, Dacia s’est également engagée dans le Trophée Andros entre 2010 et 2012 notamment avec le Duster puis le Lodgy Glace avec à son volant rien de moins que le quadruple champion du monde de F1, Alain Prost. En engagement payant puisque Dacia aura remporté 15 victoire et le titre en 2012.

Le Dakar, premier engagement à vocation mondiale

Jusqu’à présent, Dacia avait préféré se concentrer sur des opportunités ou des épreuves locales, peu chères. Mais avec son arrivée annoncée sur le Dakar, la marque passe dans une autre catégorie, celle des compétitions mondiales qui offrent une large visibilité, mais qui s’avère également plus onéreuse.

Avec un modèle économique de moins en moins low-cost, et une image “outdoor”, cette stratégie parait au final plutôt cohérente. Et pour mettre toutes les chances de son côté, Dacia n’a pas fait les choses à moitié en faisant appel à la structure Prodrive et à des pilotes au palmarès long comme le bras (c’est le moins que l’on puisse dire) Sébastien Loeb, et Nasser Al-Attiyah.


Version Desktop - 1623-1674-11907-planetedacia-y-c-pid-amp0-device-1447162687