Autres: 2000, 500 Lastun

Autres: 2000, 500 Lastun
Quelques modèles très peu connus seront produits sous la marque Dacia. Certains ne seront même jamais vendus au public, comme la 2000, ou d'autres seront commercialisés mais sans être réellement de vraies Dacia.
Par Loic FERRIERE le 16/04/2009
La 2000, la R20 de la police secrète
Dans les années 80, la Dacia 2000, une R20 fabriquée de nouveau sous licence, sera produite exclusivement pour la "nomenklatura" (la police secrète locale) ainsi que les membres du gouvernement. Elle tiendra son nom, comme les autres Dacia d'ailleurs, de la cylindrée de sa motorisation, un 2.0l d'origine Renault bien sur.

L'échec de la 500 Lastun
Dans les années 80, le Ministère de l'Industrie et des Constructions de Voitures a reçu l'ordre (venant du président Ceausescu) de réaliser une petite auto économique pour le trafic urbain, ayant les caractéristiques suivantes : capacité 2+2 personnes (des familles composées de 2 adultes et 2 enfants), vitesse maximum de 70 Km/h, consommation de 3 l / 100 km, etc...
Dotée d'une carrosserie en fibre de verre, le problème de la corrosion était réglé, mais pas celui de la fiabilité...


Bien que le nom Dacia y était apposé, la 500 n'en n'était pas une, puisqu'elle n'avait pas été étudiée par Dacia, et de plus, elle n'était pas produite dans son usine.
Commercialisée jusqu'en 1989, et motorisée avec un petit deux cylindres de 23ch affichant une consommation de seulement 3l/100 km, elle sera un échec cuisant: la qualité très insuffisante et une conception pas du tout adaptée pour une famille moyenne roumaine, rendront la vie dure à la 500. Cette fausse Dacia ne restera jamais dans les mémoire roumaines.

La production de la 500 sera stoppée en 1989, et l'usine la produisant, fermée dans la foulée.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.