Accueil >  Gamme  >  Concept/Show Cars  > 

Logan Steppe (03/2006)

Logan Steppe (03/2006)
Renault a présenté au salon de Genève une Logan un peu spéciale, SUV, préfigurant la Logan Break MCV
Par Loic FERRIERE le 14/03/2006
Oui, une Dacia peut aussi plaire aux surfeurs funs et bigarrés, preuve par ce show-car qui vient d’être présenté au salon de Genève. Développée par Renault Design, la Logan Steppe ne s’adresse pas aux amateurs compulsifs de fitness comme son nom pourrait le laisser croire, mais aux fanatiques de sport de glisse.

Elle se présente sous la forme d’un petit SUV de 4m47 rempli d’astuces et d’installations technologiques. Dans un intérieur mêlant cuir et tissu, les jeunes passagers aux longs cheveux décolorés peuvent écouter à loisir leurs musiques de jeunes aux longs cheveux décolorés, tout en regardant des vidéos de jeunes aux longs cheveux décolorés dans les écrans insérés dans les appuie-têtes avant, qu’ils pourront monter eux-même via la régie vidéo située dans une des contre-portes.

A l’extérieur, le Steppe se donne des airs de baroudeurs derrière la calandre facilement reconnaissable, avec des protections couleurs plastiques, des feux au xénon, des jantes de 17’’ et des barres de toit accueillant volontiers toutes vos planches (plutôt de surf qu’à repasser).

Sur la planche de bord, ne croyez pas qu’un passager peu respectueux a pris appui avec sa grosse botte sur le tableau de bord, c’est, en fait, fait exprès, tout comme la taille pour le moins respectable des boutons du tableau de bord, permettant au conducteur de ne pas ôter ses moufles pour les utiliser.

Dans le coffre, à côté d’une trousse de secours toujours utile, tout le nécessaire pour farter et affûter votre matériel vous attend, ce qui vous intéressera moins si vous êtes de Quimper. Par contre, les réceptacles chauffant accueillant bottes ou gants encore humides vous paraîtront indispensables à vous aussi.



La marque n’a pas encore communiqué ni sur la motorisation équipant le Logan Steppe, ni sur la possibilité d’un stage permettant de maîtriser parfaitement le salut du surfeur pouce et petit doigt tendu, qui réclame un peu d’entraînement pour éviter tout claquage malencontreux.

Sources: Caradisiac

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.