Accueil >  Gamme  >  Hier  > 

Logan

Logan
La Logan est enfin disponible en France, après avoir été lancé en Roumanie avec le succès qu'on lui connait. Fabriquée en Roumanie, elle est commercialisée en Europe de l'Est à partir de 5.700 €, et en Europe Occidentale à 7.500 €, mieux équipée.
Par le 06/06/2005

A force de rajouter des équipements electroniques plus ou moins fiables, souvent moins que plus, on en vient à oublier l'essentiel de l'automobile: un outil sur lequel on peut compter n'importe où, n'importe quand.

De plus, la production de telles véhicules coûte à un coût non négigeable, ce qui se répercute forcément sur le prix de vente.
Dans les pays émergents, et même pour certaines personnes en Europe, ces véhicules sont innacessibles.
C'est le constat qu'à aussi dressé Renault. C'est pourquoi les dirigeants ont décidé suite au rachat de Dacia de produire le "véhicule à 5000 €", véhicule devant être moderne et spacieux (type Laguna). Mission impossible entendait on chez les concurrents. Mais Renault l'à fait !

Mesurant 4,25 m de long, elle peut accueillir 5 passagers sans difficulté avec tous leurs bagages grâce à un coffre géant de 510 litres dans une caisse aux proportions bien équilibrées. Pas de fioriture, ni de formes complexes, la Logan reflète bien l'esprit avec lequel elle a été conçue et sa bouille honnête lui a vite valu la sympathie du public de l'Europe entière et bien sûr des Français, car Renault ne s'est pas privé de la promouvoir tous azimuts par l'intermédiaire des médias.





Un équipement simple...

Au volant, on est relativement bien installé, surtout lorsqu'on bénéficie d'un siège réglable en hauteur, et la lecture du tableau de bord est claire. En revanche, les molettes de ventilation sont placées trop bas sur la console centrale. La planche de bord, moulée en une pièce unique, évite ainsi le jeu dans les assemblages et donne un aspect solide et fini. Par contre le coté esthétique est sur ce point mis en léger retrait.

Autant le dire tout de suite, ne vous attendez pas à trouver dans une Logan toute la débauche de technologie et d’équipement des modèles occidentaux. La Logan est l’archétype même de la voiture simple et pratique. Les vitres sont manuelles, le volant non réglable, les pare-soleil basiques, les enjoliveurs ainsi que la fermeture centralisée sont en option, les plastiques sont noirs et durs mais la finition est flatteuse.




Question sécurité, on est loin des standards français puisque l’airbag conducteur est une option, tout comme l’ABS, les appuie-tête arrière et la ceinture centrale arrière à 3 points. Des lacunes qui seront comblées lors de la commercialisation en France.


2 moteurs essence en attendant 2 diesel

Sous son capot, la Logan propose à son lancement deux moteurs essence, un 1,4 litre de 75 ch et un 1,6 litre de 90 ch bien connus dans la gamme Renault, accouplés à une même boîte à 5 rapports.

Les performances sont respectables avec des vitesses de pointe de respectivement 162 km/h et 175 km/h et des accélérations de 0 à 100 en 13 secondes et 11,5 secondes, chiffres honnêtes, bien aidés par un poids raisonnable, tournant autour d'une tonne.

Les consommations sont également raisonnables avec des moyennes de 7 et 7,5 litres. En début 2006 apparaîtront deux motorisations diesel, d'abord le 1,5 litres DCi de 65 ch, puis le 1,6 litre de 107 ch. Voilà qui va permettre à ce véhicule de voir ses ventes bien décoller.

Sur la route...

Sur la route, la Logan se comporte plutôt bien et elle le doit à des suspensions efficaces, ce qui est logique puisque le train avant provient de la Modus.

Les irrégularités de l'asphalte sont bien absorbées, mais cependant elle se couche un peu en virage malgré ses barres stabilisatrices. Rien à dire sur le freinage qui semble efficace et la direction assistée est douce et précise.

Mais sans l'assistance, avec 4,5 tours de volant de butée à butée, il doit en être autrement. La boîte de vitesses est bien étagée, mais le compte-tours gradué jusqu'à 7.000 tr/mn ne comporte pas de zone rouge, comme pour les Clio II , sur la première version, chose normale puisque la Logan reprend intégralement cette partie du tableau de bord .

Le gros point noir de Logan est son insonorisation. Sur ce plan-là, Dacia s'est montré bien trop économe dans la protection pour le bruit. Dommage, car sur un long parcours cela devient fatiguant, surtout quand on veut écouter la radio et qu'il faut monter le son. Oui, mais voilà, à ce prix là, il ne faut pas non plus en demander trop ! Et insonoriser un véhicule lui fait obligatoirement prendre du poids et à un coût...

3 ans de garantie

Pour terminer sur une bonne note, il est réconfortant de signaler que la Logan dispose d'une garantie de 3 ans ou 100.000 km, pour rassurer ses clients et démontrer que Dacia croit en la fiabilité de ses produits. Le grand frère Renault, avec ses 2 ans seulement, n'aurait-il pas la même conviction vis à vis de ses voitures? Quant aux tarifs pratiqués en France, on constate que le prix de base est supérieur de 1.800 € par rapport à celui pratiqué en Roumanie, mais sur ce marché, la Logan est alors livrée sans ABS ni airbags et il faut tenir compte du transport.

Deux autres niveaux de finition sont proposés en plus du modèle de base, Ambiance et Lauréate en sachant que la Logan 1.6 n'est livrable qu'avec ce dernier pour 8.990 €. Pour celle-ci, en y ajoutant la clim à 840 €, la radio CD à 290 €, la peinture métallisée à 320 € et les jantes en alliage à 440 €, son prix grimpe à 10.880 €. En fait, c'est sur les options que Dacia va réaliser ses meilleurs bénéfices. Quoiqu'il en soit, la plus chère des Logan demeure très attrayante.

Enfin, pour les réveurs, à quand une Logan RS ?





Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif