Accueil >  Gamme  >  Demain  > 

Le projet Dacia et les nouveautés d’ici à 2025

Lors de la présentation du plan Renaulution, Dacia a dévoilé sa stratégie pour les cinq prochaines années à venir. Avec la création de l’entité Dacia-LADA, le constructeur roumain va pouvoir renforcer son positionnement et sa compétitivité.
Le projet Dacia et les nouveautés d’ici à 2025
Par le 16/01/2021

« Dacia doit garder l’esprit Dacia ». Ce sont ces mots utilisés et souvent répétés par les membres du Groupe Renault lors de la présentation du plan stratégique Renaulution de ce jeudi 14 janvier. La marque roumaine tient son succès depuis toujours grâce à ses modèles à faible coûts et des prix de ventes très attractifs.

Terminée l’image low-cost souvent péjorative, Dacia monte en gamme et renforce son positionnement grâce à la création notamment de la business unit Dacia-LADA. À vrai dire, depuis fin 2020, on avait déjà tous remarqué que la marque avait évolué en dévoilant son premier véhicule 100 % électrique qui débarquera en mars prochain et surtout en présentant la troisième génération de la Sandero avec un design totalement inédit et franchement agréable. L’avenir du constructeur roumain semble prometteur.

Une nouvelle étape pour Dacia

La firme roumaine entre dans une nouvelle dimension. Rapprochée de LADA, la marque Dacia est désormais une marque à part entière, comme peuvent l’être Alpine, Renault ou encore Mobilize. Depuis plus de 15 ans maintenant, Dacia propose des véhicules simples mais attractifs, qui font le bonheur d’une clientèle fidèle. Le savoir-faire Dacia est inégalé et la marque peut désormais s’appuyer sur les technologies développées par le Groupe.

Présent dans 44 pays du monde entier et avec plus de 7 millions de véhicules vendus, Dacia fait partie intégrante du monde de l’automobile. En atteste ses deux best-sellers, la Sandero, véhicule particulier le plus vendu toute catégorie et le Duster, SUV le plus vendu en Europe.

Pour le futur, Dacia voit encore plus grand. Le Groupe souhaite renforcer sa présence sur le segment C. Dacia sait qu’une part importante du marché est à aller chercher de ce côté. Pour cela, la marque a décidé de passer de 4 plateformes à 1 seule et de 18 carrosseries à 11. L’utilisation de l’unique plateforme CMF-B de l’Alliance pourra voir s’équiper des véhicules à moteurs hybrides, non rechargeables pour le moment.

Pour confirmer cette volonté, Dacia a présenté, ce jeudi, son SUV Concept Bigster.

Un SUV familial et d’autres nouveautés attendues

Le Concept SUV Bigster

Dacia annonce la couleur pour ces prochaines années. Quelques semaines après la présentation de la Sandero, la marque roumaine a dévoilé un Concept SUV du nom de Bigster. Ce véhicule, de 4,60 m, robuste par sa ligne carrée offre tout ce dont il y a besoin dans un SUV.

Ce projet est très avancé et surtout prometteur, comme nous l’a indiqué le Directeur du design Dacia, Alejandro Mesonero-Romanos, il sera la recette de Dacia qui veut rendre le segment C accessible à tous.

Dacia fait du Dacia. La marque va donc continuer à produire des véhicules au goût du jour à bas coûts. Ainsi, ce futur SUV, qui devrait intervenir en 2025, viendra se placer au dessus du Duster et sera surtout proposé au prix d’un véhicule de segment B.

Pour Alejandro Mesonero-Romanos, ce projet montre l’évolution de la marque : " Dacia Bigster Concept incarne l'évolution de la marque. Essentiel avec une touche de fraîcheur et un esprit outdoor. Il prouve que l'accessibilité n'est pas opposée à l'attractivité. Chez Dacia, nous en sommes convaincus, et cette voiture en est la preuve."

En attendant 2025, Dacia prépare déjà quelques nouveaux modèles pour 2021. La première citadine 100 % électrique de la marque arrive dans moins de deux mois. Un restylage du Duster interviendra au mois de septembre et le monospace Lodgy sera remplacé par un véhicule aux allures de crossover début 2022. Par ailleurs, ce modèle sera la premier à recevoir le système hybride E-TECH dans une version simple.

Dacia reste fidèle à ses principes et ses valeurs car la marque sait que cela lui a permis d’en arriver là aujourd’hui. Pour autant, et selon nos sources confirmées par Christophe Lavauzelle, Responsable Communication Externe Europe du Groupe Renault, la hausse des tarifs de 30 % n’est pas d’actualité. Plutôt logique quand on sait que Dacia souhaite conserver sa politique et sa stratégie.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1622-1625-10536-planetedacia-y-c-pid-amp0-device-150009713