Accueil >  Gamme  >  Aujourd'hui  > 

Les ouvriers de DACIA en grève

Les salariés de l'usine Dacia (groupe Renault) de Pitesti, situé au nord-ouest de Bucarest, ont entamé lundi matin une grève générale d'une durée indéterminée pour réclamer une augmentation des salaires et des primes.
Les ouvriers de DACIA en grève
Par le 25/03/2008

Premier constructeur automobile roumain, racheté en 1999 par le groupe français Renault, Dacia a établi un nouveau record de ventes en 2007, avec plus de 230.000 unités commercialisées en Roumanie et à l'étranger, soit une hausse de 17,4% par rapport à l'exercice 2006.

 "Nous sommes à l'usine où la grève générale a été déclenchée ce matin et à laquelle participent plus de 80% des salariés", a déclaré le leader syndicaliste Nicolae Pavelescu cité par l'agence Newsin.

 Les syndicalistes réclament notamment une revalorisation salariale représentant une somme fixe de 550 lei (environ 148 euros), accordée en deux tranches, et une majoration des primes accordées à Pâques et à Noël.

 Selon Ion Iordache, autre leader syndical, le salaire brut moyen chez Dacia est de 1.064 lei (soit environ 285 euros), mais "pour 2.500 employés sans ancienneté, il ne dépasse par les 780 lei brut".

 Le montant des majorations exigées par les grévistes a été jugé "innacceptable" par un responsable de l'usine, Liviu Ion, selon qui le patronat proposait une hausse de 144 lei, en sus de différentes primes, ce qui aboutirait à une augmentation de 12% du salaire brut moyen et de 18% du salaire minimum.

  Alors que les employés estiment que leurs revendications sont justifiées, compte tenu des bénéfices dégagés par l'usine ces dernières années, M. Ion a assuré que ceux-ci, soit 302 millions d'euros entre 2005 et 2007, n'ont toujours pas compensé les pertes enregistrées entre 2000 et 2004, soit 363 millions d'euros.

 M. Ion a par ailleurs souligné que Renault avait investi 800 millions d'euros depuis la reprise de l'usine en 1999 et continuerait à y investir environ 200 millions d'euros par an.

 Selon lui, le patronat était toujours "ouvert à des négociations" avec le syndicat, mais aucune date pour la reprise des pourparlers n'a été fixée.

 M. Ion a par la suite annoncé avoir déposé une plainte en justice contestant la "légalité" de la grève, selon l'agence Mediafax.

Selon lui, le syndicat "n'a pas parcouru toutes les étapes des négociations" avant de déclencher ce mouvement de protestation.

 La patronat conteste en outre les chiffres du syndicat sur le nombre des grévistes: ils ne seraient que 49% du total, loin des 79% annoncés par M. Pavelescu.

 Près de 4000 employés de Dacia avaient fait une grève d'avertissement de deux heures le 14 mars dernier, après l'échec des négociations avec le patronat.

 (source AFP)

Dacia et les syndicats signent la fin de la grève

Le 11 avril 2008, Dacia et le Syndicat Automobile Dacia ont conclu un accord concernant l'augmentation des salaires, chose que demandaient les ouvriers Roumains depuis près de trois semaines. En conséquence, la production a repris aujourd'hui à 13H00.

Ainsi donc, la dernière proposition de Dacia a été acceptée par les syndicats.

La nouvelle proposition prévoit une majoration salariale mensuelle de 360 lei, soit environ 97 euros) brut en deux tranches.

Dans un premier temps, 300 lei à partir du 1er janvier 2008 puis dans un second temps,  60 à partir du 1er septembre. A cela, s'ajoute une prime annuelle d'un minimum de 900 lei (243 euros) brut calculée sur la base des différents salaires de l'usine.

"C'est un compromis pour chaque camp", a déclaré Nicolae Pavelescu, l'un des dirigeants du syndicat, précisant que les avis étaient partagés dans l'usine "mais que 70% des salariés étant d'accord avec la proposition, on a décidé de reprendre le travail".

Renault a aujourd'hui avancé le chiffre colossal de 13 millions d'euros en terme de coût qu'à représenté la grève. Malgré ces trois semaines d'arrêt de la production, la direction est confiante quand à la réalisation des objectifs de vente fixés pour 2008.

"Les syndicats et la direction se sont engagées à respecter le plan de production pour cette année, fixé à quelques 350.000 unités", a déclaré à l'AFP M. Ion, assurant que "toutes les mesures seront prises pour respecter cet engagement".

Il s'est également voulu rassurant quant à l'avenir de l'usine en Roumanie: "Dacia existe depuis 40 ans en Roumanie (ndlr: contrat de licence entre Renault et l'Etat roumain signé en 1968) et continuera d'exister. Renault est venu et a investi plus d'un milliard d'euros. Cette année, nous avons prévu une moyenne de 200 millions d'investissement, et la même chose pour 2009. On est là pour durer!"

Pour rappel, les syndicalistes de Dacia avaient maintenu depuis le premier jour de grève (24 mars) leur revendication d'une hausse salariale représentant une somme fixe de 550 lei (148 euros), accordée en deux tranches, ce qui aurait porté le salaire mensuel moyen brut à environ 435 euros contre 285 euros actuellement, ce qui représentait tout de même une hausse de plus de 50% !

Ils justifiaient leurs demandes par les résultats spectaculaires enregistrés par Dacia: un nouveau record de ventes en 2007, avec plus de 230.000 unités commercialisées en Roumanie et à l'étranger, soit une hausse de 17,4% par rapport à l'exercice 2006, et la hausse de 62% des ventes les deux premiers mois de l'année, qui se traduit par 10% des ventes du groupe Renault durant cette période.

Logan, LE modèle produit dans l'usine Roumaine de Dacia

Ils avaient rejeté trois propositions, dont une mercredi, prévoyant "une augmentation du salaire mensuel brut de 210 lei dès le 1er janvier 2008, puis de 90 lei à partir du 1er septembre 2008", plus "une prime de résultat sur 2007 de 1128 lei bruts (300 euros) accordée en tranches mensuelles de 94 lei brut à partir du 1er janvier 2008".

Durant toute la durée de la grève, la plus longue depuis le rachat de Dacia par Renault en 1999, syndicats et direction ont été constamment en désaccord sur le taux de participation, les premiers estimant que plus de 70% des 13.000 salariés étaient engagés, les seconds se basant sur 49% et "moins au fil des jours".

Au final, avec cette augmentation, le salaire moyen en prévision pour 2008 des opérateurs chez Dacia est de 48% supérieur à la moyenne des salaires en Roumanie d'après Renault.

En savoir plus sur Logan MCV restylée

Actu, fiches techniques, tarifs, moteurs, caractéristiques.
Logan MCV restylée

Venez également en parler sur notre Forum Logan MCV restylée


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif