France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Dacia Planète Dacia Planète Dacia
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 22/01/2014
 
Année 2013 exceptionnelle pour Dacia

Année 2013 exceptionnelle pour Dacia

Avec une hausse mondiale de 19.3% de ses ventes pour près de 430 000 véhicules écoulés en 2013, les dirigeants de Dacia affichent une satisfaction tout à fait légitime. Et comble du bonheur, la rentabilité est elle aussi très bonne.


Si la « petite » marque reste peu implantée dans le monde, le badge Renault lui étant souvent préféré comme au Brésil, Argentine, Roumanie ou en Inde notamment, ses modèles remportent un réel succès.

Son cœur de cible est bien l’Europe, où Dacia y écoule 75% de production. La marque y enregistre d’ailleurs la plus forte croissance (+0.5 point) en 2013, pour une part de marché de 2,1 %. En France, son premier marché, Dacia est la 5ème marque, (+0,6 point, 4,3 % PDM), grâce au succès de la Sandero qui devient le 3e véhicule le plus vendu aux particuliers, et bien sur au Duster.

En Roumanie, dans un marché en chute libre, elle progresse de 12,4%, avec près de 25 000 véhicules vendus pour une part de marché de 31,6%.

En Allemagne, la marque est également très prisée, principalement pour le Duster, avec 47 000 unités, pour une part de marché de 1.5%.

La marque a également été introduite dans six nouveaux pays dont l'Irlande, le Danemark, Chypre, Malte, la Norvège et le Royaume-Uni.. Sur ce dernier marché, qui réussi peu à Renault, Dacia a déjà enregistré 17 146 immatriculations et prend déjà 0,7 % de PDM. Pour le reste, Dacia confirme et fait mieux que les différents marchés qui sont pour la plupart en baisse : Espagne (+80,9 %), Belgique (+32,8 %), Portugal (+74,0 %), Italie (+4,7 %), Pays-Bas (49,0 %),...

Dans le reste du monde, le Duster et la Sandero permettent à Renault se s'ancrer solidement (voir Résultats Commerciaux Monde Renault), notamment en Russie, au Brésil, en Argentine, en Inde, etc... Les ventes low-cost du groupe Renault ont d’ailleurs représentées 41% de ses ventes dans le monde contre 37% en 2012 indique Jérôme Stoll qui en profite pour signaler qu’en outre, « la rentabilité est intéressante »….
 




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code