France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Dacia Planète Dacia Planète Dacia
Accueil > 

Par Communiqué Officiel le 12/12/2010
 
Trophée Andros - Andorre: Prost conserve la tête

Trophée Andros - Andorre: Prost conserve la tête

A l'issue des deux épreuves qui se déroulaient sur le circuit d'Andorre ce week end, Alain Prost conserve la tête du classement général après une cinquième place lors de la première épreuve, et une troisième place à l'issue de la seconde épreuve.


Epreuve 1
Le redoux survenu ces derniers jours dans les Pyrénées est venu rajouter encore un peu plus de piment à ce deuxième rendez-vous de la saison de Trophée Andros. Les hostilités démarraient vendredi soir, avec une séance d’essais libres et les deux manches qualificatives de la course 1.

Avec un faible enneigement et des plaques de goudron visibles avant-même les premiers tours de roues, les organisateurs décalaient le planning, afin d’attendre la tombée de la nuit pour lâcher les concurrents du Trophée Andros. Et au lieu des quatre tours chronométrés habituellement bouclés lors des manches qualificatives, les temps allaient se faire uniquement sur trois tours.

Les essais libres permettaient de définir les réglages adéquats sur le Dacia Duster « Glace » d’Alain Prost, lesté de 60 kilos suite à la troisième place et à la victoire de Val-Thorens. Toute la problématique du jour résidait dans la gestion des pneumatiques. « Avec une piste qui évolue autant et avec si peu de glace, chaque séance permet de préparer la prochaine, avec comme objectif d’avoir la meilleure voiture possible lorsque les conditions sont optimales » expliquait le double vainqueur du Trophée Andros.

A l’issue de la première manche qualificative, Alain Prost pointait au septième rang. Quelques ajustements et une stratégie de gestion de pneumatiques rondement menée permettaient au quadruple champion du monde de Formule 1 de s’élancer confiant pour les trois derniers tours de la journée.

Le ton haussait encore d’un cran lors de ce dernier run du jour. Alain Prost alignait trois tours rapides et terminait à six centièmes du podium, en améliorant de près de deux secondes son chrono par rapport à la manche précédente. « Avec soixante kilos de lest, c’est assez compliqué ici. Nous nous sommes creusés les méninges afin de tout mettre en ordre pour la deuxième manche qualificative, car c’est là que le rendement de la piste était le meilleur. Nous avons manqué un peu de constance. Le lest et les plaques de goudron en sont certainement les causes.»

Alain Prost pointait ainsi au cinquième rang à l’issue des deux manches qualificatives. Samedi matin, le Professeur validait cette position en terminant à la troisième place de sa finale. « Il faut voir le positif, en finissant cinquième de cette course, nous perdons tout notre lest pour la seconde opposition du week-end. Il y a de moins en moins de glace, cela peut donc jouer, surtout que nous avons bien préservé nos pneus. Je l’ai dit dès la première course de l’année, pour remporter ce championnat il va falloir gérer, car nous avons encore aujourd’hui la preuve du faible écart entre les prétendants au titre. Trois vainqueurs différents en trois courses, c’est rarement arrivé. Cette cinquième position peut donc nous être bénéfique pour la suite des évènements. »

Classement Andorre 1 :
– 1. Jean-Philippe Dayraut (BMW Série 1)
– 2. Pierre Llorach (Renault Clio III)
– 3. Franck Lagorce (Skoda Fabia)
– 4. Olivier Panis (Skoda Fabia)
– 5. Alain Prost (Dacia Duster)
– 6. Bertrand Balas (Toyota Auris)
– 7. Jean-Baptiste Dubourg (Renault Clio III)
– 8. Evens Stievenard (Skoda Fabia)
– 9. Alain Gaunot (BMW Série 1)
– 10. Olivier Pernaut (BMW Série 1)

Epreuve 2
Alain Prost et le Team Dacia s’adaptaient parfaitement à des conditions de piste délicates ce samedi en Andorre, afin d’aller conquérir un nouveau podium cette saison. Dacia Duster « Glace » se jouait des plaques de goudron et ce bon résultat permettait au quadruple champion du monde de Formule 1 de reprendre les commandes du classement général du Trophée Andros, avec trois unités d’avance.
« Cette deuxième course illustre toute la complexité du Trophée Andros ! » En ces mots, Alain Prost résumait parfaitement la situation de la deuxième course disputée sur le circuit de Grandvalira. Le soleil brillait toute la journée en Andorre, avec des températures largement au dessus de zéro degré. Résultat, à 18 heures, lorsque le coup d’envoi des hostilités était donné, la couche de glace était très fine.

Comme prévu par l’ensemble du team, la piste se dégradait au fil des passages. Les premiers à s’élancer en tiraient forcément un avantage conséquent. Dernier à se présenter en piste, Alain Prost était contraint de composer avec un circuit bosselé, agrémenté de nombreuses plaques de goudron. Dans ces conditions difficiles, Alain Prost parvenait à hisser son Dacia Duster au quatrième rang. « Nous avions opté pour des pneus assez usagés pour cette manche, car nous savions que compte tenu de l’évolution de la piste et de notre ordre de départ, nous ne pouvions pas espérer grand-chose lors de cette première manche. Si l’on regarde les derniers pilotes à s’élancer, je réalise de loin le meilleur chrono, preuve de l’efficacité du Duster. »

La stratégie du Team Dacia était donc de se focaliser sur la deuxième manche. Grâce à trois tours réguliers, Alain Prost s’emparait du deuxième chrono de cette séance, une performance remarquable sur une piste de plus en plus difficile à apprivoiser. Au cumul des deux manches qualificatives, le Dacia Duster « Glace » pointait au troisième rang.

« Nous avons joué avec nos réglages pour calmer l’auto car entre les trous et le goudron, toutes les voitures bougent beaucoup et il est facile de partir à la faute, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises aujourd’hui. Difficile de faire beaucoup mieux avec ces paramètres, nous nous satisfaisons pleinement de ce résultat qui n’était pas facile du tout à aller chercher. »

Le double vainqueur du Trophée Andros validait ce résultat en finale. Avec une victoire et deux troisièmes places au compteur cette saison, Alain Prost reprenait le leadership du Trophée Andros.

« Nous faisons une bonne opération ce week-end » concluait le pilote Dacia. « Nos principaux adversaires sont derrière nous aujourd’hui, nous leurs prenons donc des points précieux et nous n’embarquerons que vingt kilos de lest à l’Alpe d’Huez, ce qui est acceptable. La bataille est bel et bien lancée, la stratégie de chacun aura une part importante dans le dénouement de cette saison. »

Le Trophée Andros retourne dans les Alpes dès le week-end prochain, en rejoignant l’Alpe d’Huez, où Alain Prost s’était imposé pour la première fois de sa carrière en Trophée Andros. Ce circuit très technique, rythmé par de spectaculaires épingles en dévers, marquera la fin de la première partie de cette palpitante saison.

Classement Andorre 2 :
– 1. Franck Lagorce (Skoda Fabia)
– 2. Jean-Luc Pailler (BMW Série 1)
– 3. Alain Prost (Dacia Duster)
– 4. Benjamin Rivière (Fiat Stilo)
– 5. Bertrand Balas (Toyota Auris)
– 6. Alain Gaunot (BMW Série 1)
– 7. Evens Stievenart (Skoda Fabia)
– 8. Olivier Panis (Skoda Fabia)
– 9. Jean-Philippe Dayraut (BMW Série 1)
– 10. Pierre Llorach (Renault Clio III)

Classement général Trophée Andros :
– 1. Prost 297 pts
– 2. Dayraut 294 pts
– 3. Balas 287 pts
– 4. Stievenart 278 pts
– 5. Panis 276 pts
– 6. Grosjean 258 pts
– 7. Pernaut 254 pts
– 8. Lagorce 252 pts
– 9. Dubourg 251 pts
– 10. Llorach 244 pts…




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code