Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Les délais de l’ANTS pointés du doigt

Depuis la « digitalisation » du service qui gère tout ce qui concerne les titres sécurisés et la fermeture des guichets physiques, les délais pour obtenir le sésame demandé peuvent parfois s’allonger…
Les délais de l’ANTS pointés du doigt
Par le 12/04/2019

Désormais, plus besoin de se déplacer en préfecture pour récupérer un nouveau certificat d’immatriculation ou le faire modifier (adresse,…). Même chose pour d’autres titres tels le permis de conduire national ou même le permis de conduire international.

Une bonne chose à notre époque, où désormais il n’est plus utile de devoir poser une demi ou une journée de congés pour aller perdre du temps pendant 3H à attendre dans un grand bâtiment administratif peu accueillant, malgré souvent son aspect historique. Bien qu’il était malgré tout possible de faire certaines démarches par courrier, les préfectures se sont mise à l’ère moderne depuis quelques années déjà.

Faire sa demande rien de plus de simple, c’est ensuite que cela se corse...

Désormais donc, tout se passe en ligne sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Faire une demande est très simple, même si le site de l’ANTS est quelque peu «bordélique» et qu’il faut parfois chercher pendant 5 bonnes minutes pour trouver l’état de son dossier, d’autant plus s’il s’agit d’une demande peu courante, comme un permis de conduire international...

A la limite, qu’importe… Ce n’est pas là l’essentiel. Le vrai problème se situe en réalité sur les délais… Car ces délais peuvent être tellement longs, que certains usagers ont décidé de saisir le tribunal, car les impacts peuvent être importants. Ne pas disposer de sa carte grise implique de devoir laisser le véhicule au garage, et de ne pas pouvoir aller travailler. Même chose, en pire en l’absence de permis de conduire….

Un automobiliste qui s’était vu suspendre son permis de conduire en juin 2017 pour une durée de 6 mois n’avait toujours pas pu le récupérer 12 mois plus tard… Son avocat, avait obtenu du tribunal administratif de Paris -décision confirmée par le conseil d’État- que son permis lui soit délivré sous 8 jours, sous peine d’une amende de 50 € par jour de retard.

Une amélioration selon l’ANTS

En juillet 2018, nous avons fait l’expérience d’une demande d’un certificat pour un véhicule déjà immatriculé. Le délai avait alors été de plus d’un mois.

L’ANTS ne réfute pas les problèmes passés. Selon l’agence, désormais tout est rentré dans l’ordre, avec un délai de 2 à 3 semaines pour une modification de la carte grise, et 48 heures pour un certificat d’immatriculation d’une voiture déjà immatriculée en fin d’année dernière.

Dont acte. Refaisons une demande en ce début 2019. Cette fois pour un permis de conduire international. Demande réalisée le le 26 février. A ce jour, la demande est toujours « en cours d’instruction ».

Les professionnels favorisés

Parallèlement à cette dématérialisation, les professionnels peuvent désormais réaliser ces démarches pour le compte de leurs clients. Bénéficiant d’un accès spécifique et réalisant une partie des tâches de la préfecture (vérification des pièces, paiement,...), la demande est totalement automatisée, permettant de réduire grandement les délais. Ce « confort » pour l’usager nécessite généralement entre 20 et 30 euros qui s’ajoutent au prix de votre carte grise.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif