Logan MCV

A l’instar de la berline, la version MCV de la Logan est renouvelée. Dacia continue ainsi la modernisation éclair de ses modèles, avec une montée en gamme que ce soit d’un point de vue visuel, en termes de prestation, ou d’équipements.
Logan MCV
Par Loic FERRIERE le 05/03/2013

MAJ octobre 2016: Dacia a présenté au Mondial de l'auto de petites nouveautés stylistiques.

Ainsi donc, l’arrivée du monospace Lodgy n’a pas sonné la fin de la Logan Break -pardon MCV- même si la version Van, réservée aux professionnels n’a pas été dévoilée, du fait de la présence du Dokker.

La Logan MCV a donc subi comme la berline une cure de jouvence qui lui fait le plus grand bien. Autant la précédente génération sonnait clairement "Low Cost", autant celle-ci mise plus sur le sex-appeal. Sans fioriture ni extravagance, la ligne générale est malgré tout bien plus harmonieuse, avec une nouvelle face avant qui inspire la robustesse, et qui s’uniformise avec le reste de la gamme.

Logan MCV 2013

Bien équilibrée, la ligne générale est renforcée par de petits éléments qui lui confère un aspect plus cossu que la précédente, comme du chrome (certes, en plastique), des inserts de noir (au dessus des feux arrière, sur les barres de toit,…) ce qui lui confèrent force et dynamisme.

La Logan MCV mise principalement -outre son prix- sur ses aspects pratiques. Avec ses dimensions généreuses de 4,49m en longueur pour obtenir un volume de coffre de 573 litres, la Logan MCV propose une capacité de chargement exemplaire, avec en prime, la possibilité de transporter de longs objets (2,7m de long).

Un habitacle moderne
A l’intérieur, on passe dans une autre dimension vs l’ancienne génération. On n’est d’ailleurs pas dépaysé par rapport à la berline puisque, sans surprise, celui-ci est identique.
Tout comme l’extérieur, l’intérieur a su également savamment se moderniser, et hausser la qualité perçue, puisque l’on a désormais droit à une vraie planche de bord digne de ce nom et agréable à l’œil, avec plusieurs coloris possibles.

La position de conduite est désormais ajustable , avec le siège conducteur ainsi que le volant qui sont désormais réglables selon les versions. Les commandes sont facilement accessibles pour le conducteur, à proximité immédiate ou directement sur le volant. Celles des vitres électriques regroupées au bas de la console centrales sont cependant peu pratiques, mais il faut bien réduire les coûts… (voir notre essai de la Sandero).

Comme dans tout break, divers rangements sont présents tels que les bacs de portes avant et arrière, les poches aumônières ou encore le rangement en haut de planche de bord –même s’il est peu profond-, soit un total de 16 litres de rangements. A noter que le cache-bagage (présent selon version) dispose d’une partie rigide fixe comprenant une zone de dépose offrant une zone de rangement supplémentaire.

Enfin, pour faciliter le chargement, la banquette arrière est rabattable 1/3-2/3 de série.

Un équipement multimédia presque à la pointe
La liste des équipements ne révèle pas de surprise. On retrouve le système multimédia et de navigation Media Nav –en série ou en option selon les versions-, qui dispose d’un écran tactile de 7’’, dont son utilisation se révèle étonnante de facilité. Performant, il permet de lire son contenu MP3, gère l’audiostreaming, le bluetooth, la téléphonie main-libre, l’USB, etc… Même s’il ne se révèle pas parfait (voir notre Essai Sandero), cela reste un excellent équipement dans une voiture low cost, d’autant plus qu’il est également disponible sur la Clio, qui elle, est loin d’être low cost !

Parmi les autres équipements, on peut également noter le limiteur et le régulateur de vitesse (selon version), l’aide au parking arrière (selon les niveaux d’équipement), la direction assistée, en série dès le premier niveau de finition (Euro5),…

Du côté de la sécurité, l’ESC (contrôle dynamique de trajectoire) qui a été rendu obligatoire est en série sur toute la gamme, tandis que l’AFU (Assistance au Freinage d’Urgence) complète ce dispositif. Ce dernier, en cas de brusque freinage applique un freinage maximum jusqu’au seuil de déclenchement de l’ABS, et ce, dès le début du freinage.

En sécurité passive, la Logan MCV est équipée, dès le premier niveau de finition, d’airbags frontaux conducteur et passager, mais aussi désormais d’airbags latéraux à l’avant.
Enfin, des points de fixation Isofix, facilitant l’installation d'un siège bébé, sont présents aux deux places latérales à l’arrière.

Des motorisations sobres et modernes
Là aussi, il n’y a pas de surprise. On retrouve ainsi une palette de motorisations bien connue. En diesel, ce sont donc les moteurs dCi 75 et 90 en version Euro5 qui sont disponibles, mais pas, au contraire de la Clio, en « Energy », c'est-à-dire qu’ils ne disposent pas de certaines technologies couteuses, comme le Stop&Start et le système de récupération d’énergie au freinage. Pour info, on retrouve ce même moteur (en version Energy et dans sa définition la plus puissante) sous le capot de certaines Mercedes...

Ainsi, la Logan MCV en version dCi annonce des consommations parmi les plus faibles du segment, à savoir 3,8 l/100 km, et 99 g de CO2/km.

En essence, l’offre tourne autour de l’ancien moteur atmosphérique 1.2 16v 75ch en entrée de gamme, et le nouveau 3 cylindres TCe 90 dôté d’un turbo qui réussit à allier plaisir de conduite avec une belle sonorité, et une consommation réduite de 5 L/ 100 km en cycle normalisé pour des émissions de CO 2 de 116 g / km.

Par ailleurs, Dacia continue à promouvoir le GPL comme une alternative économique au Diesel. Dans certains pays, le 1.2 16v 75 est en effet disponible en version bicarburation essence-GPL, pour un coût d’usage moindre et des émissions CO 2 abaissées (120 g / km en mode GPL).

Sur l’ensemble de la gamme, une fonction « Eco » permet d’économiser jusqu’à 10% de la consommation, notamment en réduisant le couple.

En terme de tarification, la Logan MCV est disponible à partir de 8 990 euros.
 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

dCi 65/70 K9K BP, Diesel
  • Type 4cylindres, 8 soupapes
  • Cylindrée éxacte 1461 cm3
  • Puissance65ch.
  • Couple160 Nm à 1900 tr/min
  • Injection Directe - Common Rail
dCi 85/90 K9K HP, Diesel
  • Type 4cylindres, 8 soupapes
  • Cylindrée éxacte 1461 cm3
  • Puissance85ch.
  • Couple200 Nm à 1750 tr/min
  • Injection Directe - Common Rail
1.2 16v 75 D4F , Essence
  • Type 4cylindres, 16 soupapes
  • Cylindrée éxacte 1149 cm3
  • Puissance75ch.
  • Couple107 Nm à 4250 tr/min
  • Injection Multipoint
TCe 90 H4BT , Essence
  • Type 3cylindres, 12 soupapes
  • Cylindrée éxacte 899 cm3
  • Puissance90ch.
  • Couple135 Nm à 2500 tr/min
  • Injection Multiploint

Certaines données (couple, régime maxi, puissance, à +/- 5ch) peuvent varier selon la boîte de vitesse, et version du moteur.
  • Largeur 1,733 m
  • Longueur 4,492 m
  • Hauteur 1,519 m
  • Présentation Mars 2013
  • Salon de Présentation Genève
  • Commercial. Juillet 2013
  • Prix min. indicatif 8 990 €