France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Dacia Planète Dacia Planète Dacia
Accueil > 

Par Loic FERRIERE le 10/08/2014
 
ChipTuning: présentation des techniques et règles

ChipTuning: présentation des techniques et règles

Nous en avions déjà parlé il y a quelques temps sur Planète Renault, certaines sociétés proposent d'augmenter la puissance de votre véhicule, tout en réduisant la consommation via le ChipTunning. Explications et présentations des techniques.


Les véhicules actuels, même chez Dacia, sont tous gérés par l'électronique embarquée, et notamment la partie motorisation. Ainsi de nombreux paramètres programmés par les constructeurs, permettant à partir d'un même moteur (tel le 1,5 dCi K9K que l'on trouve dans toute la gamme Dacia) de passer de 85 à 110ch par exemple).
Une simple programmation permet ainsi de gagner de la puissance et du couple, mais aussi de modifier la philosophie du véhicule.

C'est ainsi qu'est né le «  chiptuning », qui consiste soit à ajouter un petit boitier électronique au moteur,, ou de reprogrammer le programme interne du véhicule. Présentation des deux techniques, les avantages et les inconvénients.

Chiptuning via tuning-OBD
Cette technique se rapproche de celle que l'on connaissait depuis des décennies, c'est à dire modifier le véhicule. Si ici, on n'ajoute ou ne modifie pas des nouveaux éléments mécaniques (turbo, ligne d'échappement, filtre à air, etc...), le principe est le même puisque c'est le logiciel interne qui est customisé, avec parfois même certaines éléments électroniques qui sont modifiés ou remplacés.
Puisque que l'on change où que l'on reprogramme l'ordinateur interne du véhicule, tous les paramètres peuvent être modifiés, sans limitations, permettant ainsi d'obtenir les meilleurs résultats possibles.

Cependant, outre le cout de ce système qui ne peut pas être réalisé par n'importe qui, le risque existe bel et bien, du fait de la disparition des gardes-fous du logiciel du constructeur. En effet, la reprogrammation peut endommager le moteur de façon irréversible. Parfois même, les valises de diagnostic des constructeurs peuvent ne plus fonctionner, puisque le logiciel interne n'est plus le même. Attention donc.

ChipTunning par installation d'un boitier additionnel
Devant les limitations et les risques de la première technique, cette solution, proposée notamment par ChipTunning, consiste à ajouter un petit boitier électronique au moteur.

Simple à brancher -n'importe qui ou presque peut l'installer en 10 à 15 minutes- ce dispositif permet de bénéficier tout de même de performances en hausse, jusqu'à 20 %, tout en réduisant un peu la consommation, jusqu'à une baisse de 1l/100km dans le meilleur des cas.
Outre son prix (de 129 à 479 € chez RaceChip s'informer ici) et la facilité de son installation, le principal avantage reste que l'intégrité du véhicule est respectée.

En prime, lors de la revente du véhicule, il suffit de le retirer, la présence passée de ce boitier se révélant la plupart du temps indécelable.

Les boitiers sont déjà programmés, mais si le réglage de base ne convient pas, il peut être modifié afin de d'optimiser soit la puissance, soit le couple, soit la consommation en fonction du type de conduite, même si cette technique ne permet d'accéder à tous les paramètres du véhicule. On gagne ainsi en sécurité ce que l'on perd en personnalisation, tout le contraire de la première technique.

L'ajout d'un boitier additionnel se révèle ainsi être la solution la plus simple, la moins risquée, et la moins onéreuse en prime.

Attention à la règlementation
Selon les pays, les règles à respecter ne sont pas les mêmes. Souvent, si l'on ne veut pas que l'autorisation de mise en circulation du véhicule soit nulle, l'installation du boitier doit être réalisée par un organisme agréé.

En outre, l'assurance automobile doit être prévenue de la modification du véhicule sous peine de voir son contrat non valide. Certaines assurances refusant une telle modification, il vaut mieux se renseigner au préalable.

Enfin, l'installation d'un tel dispositif annule la garantie du véhicule par le constructeur et/ou du vendeur. Pour contrer cela, les marques proposent souvent des assurances et/ou garanties additionnelles.
 




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code